Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 13:06


Nous resterons sur Terre
, qui sort dans quelques salles de cinéma ce 8 avril 2009, est un beau projet raté.

L'idée était pourtant séduisante : combiner de superbes images de la planète en danger avec les avis éclairés de quatre grands témoins : Edgar Morin, Mikhaïl Gorbatchev, Wangari Manthai (Prix Nobel de la Paix 2004) et James Lovelock (père scientifique de l'hypothèse Gaia)
Hélas, les interviews sont débités en tranches si fines que la pensée de ces quatre grandes voix de l'environnement se trouve réduite à quelques formules et slogans.
De plus, les belles images ne le sont pas tant que ça. Les réalisateurs, Olivier Bourgeois et Pierre Barougier, usent et abusent de l'accéléré. Au point de quasiment plagier le film Koyaanisqatsi, sorti en 1982, qui avait lancé cette mode sur fond de musique de Philip Glass.
Et ce n'est pas tout, car aucun des lieux de tournage n'est précisé et aucun détail n'est fourni pour expliquer ce que l'on voit. Clairement, les réalisateurs ont privilégié le choc (supposé) des images au détriment de l'information. On sort de ce film sonné, convaincu que le monde court à sa perte, mais sans avoir appris quoi que ce soit sur la réalité des menaces environnementales. Et, pire, sans en savoir plus sur les solutions pour en sortir.
Bref, je serais tenté de dire : au lieu d'aller voir Nous resterons sur Terre, restez chez vous !
Mais peut-être suis-je trop sévère face à ce documentaire dont les auteurs ont incontestablement voulu et cru "bien faire"...
Alors, jugez-en par vous-même et allez le voir.
Vos avis sont les bienvenus.

Partager cet article

Repost 0
Laurent Samuel - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

Sylvanie 09/04/2009 10:55

Et si on commencait par réfléchir par nous mêmes, par ressentir nous meme les choses plutôt que d'attendre que des infos ou des chiffres completements insignifiants et anecdotiques nous tombent prémachés dans la bouche. Ca fait longtemps qu'on sait que ça urge et bien logtemps que nous nous promenons avec des oeillères.
Qu'est ce que ca nous fait de savoir où les scenes soient tournées, pour une fois qu'on nous laisse la liberté et le libre arbitre d'interpréter les images ?? Indiscuatblement, les scènes sont universelles et se transposent dans n'importe quel pays, je suis surprise qu'un soit disant specialiste qui a eu la finesse de comparer le film à koyaanisqatsi, se pose des questions aussi insignifiantes..
Ce film fait ressentir tellement de choses…de la tristesse, de la honte, de la révolte, de l’inquiétude…les sentiments se mélangent.

Il faut aller voir le film Nous resterons sur Terre pour comprendre ce qui vous relie personnellement à notre environnement : qu’est-ce qui vous touche et vous concerne le plus ? Je crois que ce film touche toutes les sensibilités et nous aide à trouver en chacun de nous l’énergie pour agir, car il n’est pas moralisateur mais très positif.

Laurent Samuel 09/04/2009 11:09


les infos ou chiffres sur le pillage de la planète ne sont jamais "completements insignifiants"
Ce sont eux qui fondent les actions nécessaires.