Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 14:22

Dès les premières mesures de « From small things (big things one day come) », titre rare que Bruce avait composé au début des années 80 pour Nick Lowe, on a pressenti que le concert du E Street Band à Cardiff, le samedi 14 juin, serait exceptionnel. Un groupe très en forme (après 2 semaines de repos), un son excellent (probablement grâce à la forme encaissée du superbe Millenium stadium), une setlist bien composée, un rappel époustouflant...

Bref, 2 h 55 de bonheur malgré un public gallois nettement moins enthousiaste (au moins en tribune) que lors de grands matchs de rugby.

Ce concert a été marqué par deux grands moments d'émotion : « Blinded by the light », précédée d'un hommage à Danny Federici (sous forme d'une histoire hilarante sur leurs démélés avec la police dans leurs jeunes années); et un étincelant « Thunder Road », dédié à la mémoire du journaliste de NBC Tim Russert - mort il y a quelques jours d'une crise cardiaque - qui était un grand fan du Boss (on y revient).

On n'oubliera pas de sitôt l'enchaînement exemplaire du rappel avec 4 classiques de la grande (la meilleure !) époque : « Jungleland », « Thunder Road », « Born to run », « Rosalita », avant l'habituel « American land ».

Le montage vidéo ci-dessous (sur « Born to run ») donne une bonne idée de l'ambiance générale du concert.


Partager cet article

Repost 0

commentaires