Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 13:53
Petit retour sur le dernier opus d'«Indiana Jones ».

N'en attendant rien de très bon, j'ai été, comme disent les Suisses, « déçu en bien ».

Un film qui se laisse voir avec plaisir, même s'il n'est pas au niveau des 3 premiers.

Harrison Ford - qui, avec Bruce et Nick Cave appartient au club des seniors qui assurent - paraît s'amuser comme un petit fou.

Et Cate Blanchett est très drôle dans le rôle de la méchante Soviétique.

Sur son blog, Thierry Saurat souligne avec justesse la dénonciation du maccarthysme, aux résonances très actuelles, présente dans ce film dont l'action se situe au milieu des années 50.

Mais « Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal » est aussi,  en  dépit des apparences, .... une comédie du remariage. Le héros y retrouve en effet un amour de jeunesse, Marion, sa compagne dans l'épisode 1  (interprétée de nouveau, 25 ans plus tard, par Karen Allen), et découvre qu'ils ont un fils, Mutt (joué par une star montante, Shia LaBeouf). Sous la présence tutélaire du Pr Oxley (excellent John Hurt), ami et collègue du père d'Indy (lui-même décédé), une cellule familiale se reconstitue ainsi au fil du film.

Le scénario abracadrantesque, sur fond d'incas et d'extraterrestres, ramène ainsi Indiana Jones au coeur de son aventure personnelle.

Partager cet article

Repost 0

commentaires