Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 14:48
                                                      
Dans son numéro de juin, le magazine anglais Mojo publie une grande interview de Jackson Browne. Méconnu en France, où on le range à tort dans la catégorie soft rock FM, ce songwriter hors pair - photographié ci-dessus  en 1975 avec  Bruce (document Bruce base) - consacre quelques lignes à Bruce Springsteen. Il souligne que « Born in the USA » était une « chanson très politique », mais n'a pas été « vue comme telle ».

Mais la vraie pépite de cet article est un bref encadré, dans lequel Bruce raconte avoir découvert Jackson Browne au début des années 70 au Bitter End (salle new yorkaise). « Chaque chanson était comme un diamant. Ma première pensée a été : diable, il est bon. Ma deuxième a été : j'ai besoin de moins de mots. »

C'est donc à Jackson Browne que l'on doit - au moins en partie - la conversion de Springsteen à une écriture plus sobre, sensible surtout à partir de « Darkness on the edge of town » (1978), après les fulgurances verbeuses des deux premiers albums, encore sensibles dans « Born to run » (1975). Une influence discrète, mais peut-être décisive !

Ci-dessous, Bruce et Jackson en duo, lors de la tournée « Vote for change », le 13 octobre 2004 à East Rutherford (New Jersey).



Partager cet article

Repost 0

commentaires