Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 23:10
Par le choix toujours judicieux de ses reprises (« Walk on the wild side » de Lou Reed, « Sometimes it snow in april » de Prince, etc.), on savait depuis longtemps qu'elle avait la "rock and roll attitude".

90-g-244.jpg
Aujourd'hui, avec son dernier album, «Divinidylle» et surtout son actuelle tournée (la semaine dernière au Zénith), Vanessa Paradis s'affirme comme la meilleure (voire la seule avec Keren Ann ?) chanteuse pop française. Une incroyable présence, un formidable groupe (avec M et Alban de la Simone), un son d'une rare qualité (pour le Zénith), une mise en scène originale mais sobre ... : son show s'avère une grande réussite.

Son répertoire de pop songs finement ciselées et son accompagnement par un groupe de garçons en font une digne héritière de Debbie Harry de Blondie ou Chrissie Hynde des Pretenders.

Certes, en reprenant « Emmenez-moi » de Charles Aznavour, Vanessa Paradis affirme aussi sa filiation - tout à fait honorable au demeurant - avec la « chanson française de qualité ». Mais son camp reste sans ambiguité celui du rock. Comme en témoigne sa version frénétique de « Joe le taxi ».

En résumé, un spectacle d'une rare qualité, même si on espérait un duo avec Johnny. Depp bien sûr, pas Hallyday ! Même si, avec son nouvel album, ce dernier semble avoir retrouvé quelques traces d'une « Rock and roll attitude » trop longtemps oubliée.

On se consolera avec le duo de Vanessa Paradis et Suzanne Vega sur « Blowing in the wind » de Bob Dylan dans l'un des derniers Taratata, qu'il faut saluer comme la seule émission des télés françaises consacrée à la musique live.



Paradise by the "C" : un rare instrumental de Bruce Springsteen, où le saxo de Clarence Clemons fait merveille. Dispo dans le coffret « Live 1975-1985 »

Partager cet article

Repost 0

commentaires