Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 14:25
knockedup.gif
Les Français (et plus encore les critiques de cinéma parisiens !) sont en général allergiques aux comédies romantiques américaines. Ainsi, deux films assez hilarants sont sortis ces dernières semaines de façon quasi-clandestine (très peu de salles les donnaient en VO) et dans l'indifférence générale (à la notable exception des Inrockuptibles). De plus, ils sont affublés de titres français ridicules, de nature à décourager tout spectateur de plus de 12 ans 1/2 : « En cloque, mode d'emploi » et « Supergrave ».
De loin le plus réussi, le premier de ces films (« Knocked up » en VO,  littéralement : engrossée), réalisé par Jude Apatow, est une variation trash et brillante sur un genre classique outre-Atlantique : la comédie du remariage. Un thème sur lequel le philosophe Stanley Cavell a écrit un livre essentiel, appuyé sur l'analyse de classiques des années 1930 comme « L'impossible Monsieur bébé » ou « His girl friday » : « A la recherche du bonheur ».

image-upload.jpeg
Le canevas de
« Knocked up » est d'une redoutable simplicité : après une soirée trop arrosée, l'héroïne du film, prénommée Allison (d'où le titre de ce post), présentatrice TV BCBG, se retrouve mise enceinte par Ben, un ado attardé de 25 ans. Comment le jeune homme (pas si naze qu'il en a l'air) va-t-il (re) conquérir la belle (pas si coincée) ? Vous le saurez en voyant ce film, bourré de gags bas de plafond et de références cinématographiques (par exemple une discussion passionnée sur « Retour vers le futur », sous les yeux ébahis d'Allison, qui n'a pas vu le film !).

Un long-métrage à déconseiller toutefois aux âmes sensibles en raison d'une séquence assez crue d'accouchement (rassurez-vous, tout se termine bien pour la maman, le papa et le bébé !). Sans doute la scène la plus dérangeante de ces derniers mois au cinéma (même pour un des copains de Seth, fan de films d'horreur !), avec celle de l'avortement dans « 4 mois, 3 semaines et 2 jours », l'admirable film roumain qui a remporté la Palme d'or à Cannes.

Quant à « Superbad », on peut le voir comme une «prequel » de
« Knocked up ». Car Seth, l'un des trois héros (zéros ?) de cette comédie teenage,  ressemble comme deux gouttes d'eau à Ben (interprété, est-ce un hasard, par l'acteur Seth Rogen) avec dix ans de moins. Course aux filles et aux alcools forts : ici, on est plus dans le conventionnel, voire le cliché. Il est vrai que le très doué Apatow n'est que producteur, la réalisation étant assurée par Greg Mottola, dont c'est le premier long métrage (d'après imdb). Mais le film est sauvé par deux flics - dont l'un est joué par Seth Rogen  - d'une irrésistible bêtise. De fête latino en bar louche, « Supergrave » se transforme alors en une version junior de l'« After Hours » de Scorcese. Là encore, pas d'angoisse, le happy end sera au rendez-vous...

Deux films à voir donc, si vous trouvez une salle qui les joue encore en V.O....

images-copie-36.jpeg

Allison :  titre emblématique du premier album d'Elvis Costello,  « My aim is true », qui vient de ressortir dans une superbe édition collector à l'occasion de son 30e anniversaire.


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires