Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 18:32

Greenpeace Canada a publié un double CD, Amchtika, the 1970 Concert that Launched Greenpeace, dont le livret révèle l'origine de l'appellation Greenpeace.

 

Ce concert, qui se déroula le 16 octobre 1970 à Vancouver, au Canada, était destiné à rassembler des fonds afin d'envoyer un bateau pour protester contre les essais nucléaires américains, au large des îles Amchitka, dans l'Océan Pacifique.

 

Le livret de l'album, riche en photos et documents d'époque, a été rédigé par Barbara Stowe, fille de l'un des principaux organisateurs de cette campagne et co-fondateur de Greenpeace, Irving Stowe.

 

Le texte de Barbara Stowe raconte qu'au printemps 1970, Irving Stowe avait salué un autre militant, Bill Darnell, qui quittait une réunion, en lui lançant "Peace !", formule rituelle de l'époque. Et celui-ci lui avait répondu du tac au tac : “Let’s make it a green peace.” Une référence spontanée à la prise de conscience écologique qui commençait à émerger, et constituait l'un des motifs principaux de l'opposition aux essais nucléaires. Cela donna à Irving Stowe de baptiser Greenpeace le mouvement naissant.

Il ne se doutait pas, bien sûr, du destin planétaire que cette appellation allait connaître dans les 40 années qui ont suivi !

 

Vous pouvez lire l'intégralité du témoignage passionnant de Barbara Stowe, à l'époque âgée de 14 ans, sur le site amchitka-concert.

 

Le site amchitka-concert vous permet aussi de commander en ligne le CD (ou sa version mp3) de ce concert historique, qui avait réuni trois grands noms du rock contestataire, Phil Ochs, James Taylor et Joni Mitchell. Vos commentaires sont les bienvenus !

 

Share on Twitter

Repost 0
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 10:26
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/d/d8/G%C3%A9n%C3%A9ration_%C3%A9cologie_logo.png/150px-G%C3%A9n%C3%A9ration_%C3%A9cologie_logo.png

Daniel Cohn-Bendit et d'autres leaders d'Europe-Ecologie se sont vantés dimanche soir 14 mars du "score sans précédent" de leurs listes aux élections régionales.
I

Ils "oublient" qu'il y a déjà presque 20 ans, en 1992, les Verts et Génération Ecologie, avec des listes séparées, avaient obtenu un total de plus de 14 % à ce même scrutin. Soit près de deux points de plus que dimanche dernier !

En 1992, les Verts (suite à des tractations avec le PS qu'on préférera oublier...) avaient même obtenu la Présidence de la région Nord-Pas-de-Calais, qui fut dirigée avec conviction et pragmatisme par Marie Blandin. Alors qu'en 2010, ils n'en détiendront aucune...

La "percée" écologiste doit donc être relativisée, même s'il a été rare que leurs candidats obtiennent de bons résultats à deux élections successives comme cela a été le cas avec les européennes de 2009 et les régionales de 2010. En résumé, pour les militants et les médias oublieux, comme l'aurait dit Jean Ferrat, "c'est toujours la première fois" !

Et vous qu'en pensez-vous ? Vos avis sont les bienvenus !

Share |

Share on Twitter
Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 22:41
http://3.bp.blogspot.com/_uv3hfMG_RUE/SW2fwn6hjpI/AAAAAAAABCo/2vo5fKHiKKM/s400/lolcat4907508IzNoReadinUrBlog.jpg

Nouvelle adresse, nouveau look et nouvelle formule pour ce Blog planète.


Cliquez ici pour y accéder.

Vous y trouverez principalement des articles sur les livres, les films, les DVD, les articles de presse écrite, les sujets sur internet, les programmes radio-télé ayant trait à l’écologie.

Si vous étiez abonné à l’ancien blog, il faut vous réinscrire pour recevoir par mail les alertes signalant les nouveaux articles (c’est dans la colonne de droite du nouveau blog).

Les anciens articles restent accessibles ici.

Vos critiques, suggestions et commentaires sont les bienvenus !
Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 09:55
http://www.elguapo5000.com/wp-content/uploads/2009/10/lolcat_blog_comments.jpg

En attendant la nouvelle formule de ce blog (lire ici), je continue à alimenter mon "fil d'actualités" TumblR.


Vous y trouverez régulièrement une sélection de liens avec des articles sur l'environnement et l'état de la planète.

N'hésitez pas à me signaler des articles qui vous semblent dignes d'intérêt.

Par ailleurs, mon blog Bruce Springsteen reste en pleine activité !

A bientôt ici pour de nouvelles aventures !
Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 19:56

http://offtherecords.files.wordpress.com/2008/05/rue-89.jpg
C'est le blog Passage à l'acte de Rue 89 qui a remporté haut la main, avec près de 50 % des votes des internautes, la Coupe de l'info 2010 dans la catégorie développement durable.


Le blog Planète Ecolo de Cécile Gladel obtient une belle 2e place, avec plus de 28 % des voix.

Merci à tous ceux qui ont voté pour mon blog, et toutes mes félicitations aux gagnants !
Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 13:30

http://www.lacoupedelinfo.com/images/ban.jpgC'est ce soir lundi 18 octobre le dernier délai pour voter pour élire le meilleur blog sur le développement durable, pour lequel ce blog Planète a été nominé.

Alors, pas une seconde à perdre, votez en cliquant ici !


Merci à tous pour votre participation.

Repost 0
Laurent Samuel - dans Ecologie
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 19:40
L'excellent documentaire Copenhague, l'ultime négociation, diffusé le 11 janvier 2010 sur Canal +, a l'immense mérite de montrer que chacun des principaux pays impliqués dans les négociations du sommet de Copenhague avait sa propre logique.

Chacun a ses raisons, comme dans La règle du jeu de Jean Renoir. Désigner des boucs émissaires, comme la Chine, les Etats-Unis, la présidence danoise ou Nicolas Sarkozy, peut faire plaisir, mais n'avance pas à grand chose.

En revanche, il est nécessaire d'analyser les raisons pour lesquelles aucune convergence n'a été possible entre les stratégies des uns et des autres, et quelles évolutions pourraient permettre de les rapprocher.

Ce film passionnant montre aussi à quel point le fonctionnement des Nations-Unies, déjà mis en cause lors des conférences contre le racisme (voir ici le documentaire de Caroline Fourest et Fiametta Venner diffusé en avril 2009 sur Arte) rend difficile, voire impossible, toute prise de décision.

Alors, faut-il continuer à négocier dans ce cadre, en tentant de le réformer ? Ou doit-on imaginer d'autres cadres pour des accords internationaux sur la lutte contre le bouleversement climatique ?

Vos avis éclairés sont les bienvenus !
Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 13:35
http://pagesperso-orange.fr/absc/combat1.jpg
Pendant une trentaine d'années, jusqu'en 2004, Alain de Swarte a tenu à bout de bras, contre vents et marées, la revue Combat Nature.


Ce magazine qu'il avait fondé avec Marc Ambroise-Rendu, autre pionnier (toujours bien vivant !) du journalisme environnemental en France, a puissamment contribué à faire connaître l'action des associations de défense de la nature à travers la France. Mais il offrait aussi des tribunes à des penseurs de l'écologie comme, par exemple, Jacques Ellul et Bernard Charbonneau.

Homme entier, passionné, perfectionniste, voire ombrageux, Alain de Swarte considérait Combat Nature comme son "bébé" et en gérait la rédaction de A jusqu'à Z. Lorsqu'il avait dû prendre du champ pour raisons de santé, il avait ainsi repoussé toute solution de "reprise" du titre.

Alain de Swarte avait aussi été un membre actif et respecté des JNE (Association des journalistes et écrivains pour la nature et l'écologie) et de FNE (France Nature Environnement).

Ce blog souhaite rendre hommage à son travail et à son action.

Ci-dessous, sa biographie par Pierre Villot, ancien vice-président (1969-2004) de la "Fédération de défense de l'environnement et de Sauvegarde du Périgord", ancien président fondateur de «Corrèze Ecologie» et de la «Fédération des Ecologistes du Limousin» (1980-1985), président des associations «Conservatoire des anciens métiers, arts lettres et traditions en Périgord» et «Hautefort, notre patrimoine».

Alain DE SWARTE, quarante ans de combat pour la nature.

Alain de Swarte s'est éteint le 26 décembre 2009, à Trélissac (Dordogne) près de Périgueux. Il avait 83 ans. Quarante ans de sa vie furent consacrés à la défense de l'environnement, à la sauvegarde et à l'étude de l'architecture rurale, et à la lutte contre les agressions à l'encontre des milieux naturels.
Dès 1968, en effet,  il créait l'association "Sauvegarde du Périgord" qui rejoignait la fédération « Maisons Paysannes de France» alors présidée par le docteur Cayla. En 1971 Alain de Swarte fondait en Dordogne, son département de résidence, la «Fédération Nationale de Sauvegarde des Maisons et Paysages de France», qui deviendra par la suite «Fédération de Défense de l'Environnement et de la Nature (FEDEN)», représentée dans plus de quarante départements. Cette fédération fut le support de la revue "Maisons et Paysages" qui fusionna en 1974 avec le mensuel « Mieux Vivre », animé par Marc Ambroise-Rendu, pour donner "Combat Nature". Alain de Swarte pris la direction de ce nouveau trimestriel et l'édita durant 30 années, jusqu'en novembre 2004, où faute de soutiens financiers et d'un nombre d'abonnés suffisant, il boucla le dernier numéro, le 147.
Président fondateur de l'association «Sauvegarde du Périgord», il ne cessa d'¦uvrer et de militer pour défendre les richesses naturelles de son cher département, la Dordogne, son architecture rurale et bourgeoise, ainsi que ses paysages.
En 1969 Alain de Swarte lança des promenades annuelles permettant de découvrir les «merveilles et misères de l'architecture rurale en Périgord ». Il organisa durant près de quinze années, en différents lieux du département et avec un grand succès, des circuits de découverte de ces richesses rurales bien souvent inconnues des Périgourdins eux-mêmes, avec des restaurations exemplaires d'anciens bâtiments ruraux.
Il réalisa la première notice de conseils « Restaurer, construire en Périgord », participa à la rédaction de la brochure « N'abîmons plus le Périgord », fut l'instigateur de la « Charte pour la nature et l'environnement en Périgord », et également à l'initiative d'un recensement par communes, de l'architecture rurale du département, avec plusieurs centaines de fiches accompagnées de photographies.
Ses compétences étaient également reconnues au plan national. Alain de Swarte  siégea dans de nombreuses commissions locales ou nationales et divers organismes, au titre de la protection des sites, de l'environnement ou de l'architecture rurale. Il fut durant des années administrateur de la fédération nationale France Nature Environnement.
Précurseurs de nombreuses actions, bien avant la mode écologiste, son immense travail d'alerte et de sensibilisation aux multiples agressions s'exerçant sur notre planète ne trouvait pas toujours l'écho qu'il aurait mérité auprès des relais institutionnels, industriels ou politiques. Les effets négatifs de ces absences de prise de conscience, se mesurent aujourd'hui par les cris d'alarme des scientifiques, et l'incapacité des pouvoirs politiques de notre planète à trouver des accords durables au niveau mondial.
Dans un article de "Maisons et Paysages" (mars 1973, n° 8), sous le titre: « Un combat global pour l'homme et son environnement», Alain de Swarte écrivait. "La réflexion et l'action nous ont amenés à constater qu'il était impossible de limiter nos préoccupations aux seules "pollutions esthétiques" qui détruisent chaque jour notre environnement. La pollution de l'eau et de l'air, la destruction des sites naturels, de forêts et de certaines espèces animales, constituent une atteinte grave et peut-être mortelle portée à notre équilibre écologique, c'est-à-dire à tout ce qui permet à l'homme de vivre..."
Alain de Swarte visionnaire ? Non, tout simplement réaliste. D'où son rôle de fédérateur de très nombreuses associations soucieuses de ne pas gaspiller et ruiner nos richesses naturelles,de ne pas détruire la beauté de nos paysages et de notre environnement, de sauvegarder les caractéristiques d'une architecture vieille de plusieurs siècles.
Près de quarante ans de combat d'un militant du terrain, notamment en Périgord, laisseront le souvenir d'un homme généreux, épris de justice pour une nature protégée, et un monde humain non agressé.
Alain de Swarte avait fait partie durant longtemps de l'Association des journaliste et écrivains pour la nature et l'écologie. Il était officier de la Légion d'honneur au titre du ministère de l'Environnement.
                                Pierre Villot


Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 19:44
http://frojd.files.wordpress.com/2009/10/avatar-navi-1.jpg
Après les fins du monde, traitées sur le mode de la farce (l'inénarrable 2012) ou du drame (le très sombre La Route), le cinéma hollywoodien nous offre en ce début de décennie, avec le superbe Avatar, un vibrant plaidoyer en faveur d'un nouveau monde.


Le nouveau monde était justement le titre d'un magnifique film du trop rare Terrence Malick, l'un des plus beaux de la décennie écoulée, avec lequel Avatar a deux points communs majeurs : le sens de la nature sauvage (la wilderness) et le souci du dialogue des civilisations. Des valeurs que les esprits forts européens rejettent trop souvent comme naïves et rousseauistes.

Certes, le scénario d'Avatar oppose un peu schématiquement les bons (les indigènes Naavi de la planète Pandora) et les méchants (le complexe militaro-industriel voulant à tout prix exploiter un minerai précieux du sous-sol de la planète). Mais, à l'image du héros, tous les Terriens ne sont pas mauvais, bien au contraire. Tandis que les indigènes apparaissent comme sages et généreux, mais un brin neu-neu avec leurs rituels écolo-new age, que la pesante musique du même tonneau rend encore plus indigestes.

Au service de ce message humaniste et écologique, James Cameron a su mobiliser avec talent la 3D qui, pour la première fois (hors les films d'animation comme Là Haut ou Coraline), est utilisée non pas comme un gadget nous faisant sauter à la tête flèches empoisonnées et chauve-souris en fureur, mais comme une simple technique donnant de la réalité et de la profondeur à l'extraordinaire univers de Pandora.

Si vous voulez en savoir plus sur Avatar, je vous renvoie à l'excellente analyse de Thierry Saurat sur son blog.

Un conseil pour finir : allez voir ce film dans une salle qui le projette en 3D. Vous ne regretterez pas le voyage !
Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 19:44
http://icanhascheezburger.files.wordpress.com/2009/11/funny-pictures-cat-washes-paws.jpg

Il y a quelques mois, ce blog avait été parmi les rares médias à évoquer l'hypothèse d'un lien entre grippe H1N1 et élevage industriel.

Fabrice Nicolino est récemment revenu sur le sujet, d'abord sur son blog (lire son post en cliquant ici), puis dans un article publié dans Charlie Hebdo.

Un reportage saisissant réalisé au Mexique par la télévision suisse, dont Fabrice Nicolino donne le lien, apporte de nouveaux éléments sur la concomitance entre un élevage "concentrationnaire" de porcs et le démarrage de l'épidémie.

Certes, il n'y a pas de preuves formelles d'une relation de cause à effet entre ces deux phénomènes.

Mais l'affaire mériterait à tout le moins que la presse et les autorités sanitaires internationales s'y penchent de près !

A suivre en tout cas...
Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article