Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 18:26

 

 

Paul Ariès, théoricien de la décroissance, et Florence Leray, journaliste spécialisée dans l'environnement, ont publié un livre titré Cohn-Bendit, l'imposture.


  Un ouvrage à charge.

 

Ci-dessous, la critique que je lui ai consacré sur le site des JNE

 

Le titre de ce livre me paraît être lui-même une … imposture , car, si Daniel Cohn-Bendit a assurément bien des défauts, il ne cache pas son jeu et met toujours « cartes sur table » : il prône le « développement durable » contre la « décroissance » et un capitalisme régulé. Pas de faux semblants donc. L'accuser d' « imposture » (selon le dictionnaire Hachette, « action de tromper par de fausses apparences ») me semble particulièrement mal venu. Ce livre au style enlevé a été écrit par Paul Ariès, politologue et théoricien de la décroissance, et Florence Leray, philosophe et rédactrice en chef du hors-série Sarkophage. Tous deux collaborent régulièrement au mensuel « La Décroissance ». Leur ouvrage mélange à mes yeux de légitimes débats sur les options réformistes de Daniel Cohn-Bendit avec une succession de critiques qui relèvent davantage de l'attaque personnelle. Il est ainsi dénoncé comme un adepte de la société de consommation sous prétexte qu'il a fêté une victoire électorale... à la Coupole. Je signale aux auteurs qu'il existe bien plus luxueux et mode que ce restaurant de Montparnasse !

 

De même, l'ex-leader de Mai 68 est accusé tour à tour, et sans craindre la contradiction, de sarkozysme et de complaisance envers le Modem. Par ailleurs, l'emploi répété du mot « traître » pour désigner Daniel Cohn-Bendit m'a mis mal à l'aise. Paul Ariès et Florence Leray seraient-ils les seuls interprètes légitimes de la pensée, complexe et évolutive, d'André Gorz, Cornelius Castoriadis et Edgar Morin (qui serait lui-même, si l'on suit bien les auteurs, traître à ses propres idées....) ? Tant mieux pour eux, ils ont la « ligne juste »...

 

Bref, les questions de fond évoquées au fil des pages (notamment sur le travail, l'Europe, la gratuité ou le changement social) auraient à mon avis mérité mieux que ce livre trop polémique.

 

Max Milo Editions, 192 pages, 17 euros. www.maxmilo.com



Share |

Share on Twitter

Partager cet article

Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

Joke 12/06/2010 07:23


Merci pour votre article.
voilà donc un livre que je ne lirai pas.
Parler d'imposture quand Dany, vice-président du groupe des Verts au Parlement européen rencontre Sarkozy président pour 6 mois de l'UE est d'une bêtise.
Prêcher la décroissance pure et dure ne fait pas avancer les choses d'un pouce.
Cela me fait penser à ton les blogs et sites qui prône le végétarisme. Il y a de multiples raisons de ne plus manger de viande dont la principale est que la planète ne pourra jamais nourrir de
viande 8 ouj 9 milliards d'êtres humains.
Mais faire semblant de croire qu'adopter une alimentation sans viande (pour ne parler que de la France) peut se faire sans une lente évolution de notre économie (car sans viande, ça veut aussi
NÉCESSAIREMENT dire sans oeufs, sans lait, sans fromage) c'est faire fi d'un mode de vie qui s'est construit progressivement depuis des millénaires, qui a façonné nos paysages, etc.
Dany est un pragmatique. Il sait que les apôtres de la décroissance n'ont aucune chance de remporter une élection démocratique et d'imposer leurs vues au "reste" de la population, que leur discours
à toutes les chances d'être reçu par le public comme : "il est urgent de ne rien changer, plutôt mourir heureux que de vivre malheureux".
Cela ne veut pas dire que la croissance soit nécessaire au bien-être mais au lieu de s'en prendre à Dany, les auteurs auraient sûrement mieux fait de tenter de nous expliquer comment être heureux
sans la croissance.


Justement, dans le numéro de juin d'ALTERNATIVE ÉCONOMIQUES Pascal Canfin, économiste et député européen, m'a incité à lire PROSPÉRITÉ SANS CROISSANCE de Tim Jackson. Passionnant ! Car sans une
trace de polémique.

http://www.librairiedialogues.fr/livre/1199074-prosperite-sans-croissance-la-transition-vers-une-economi--jackson-de-boeck