Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 16:05

Tamara Drewe, film plein de verve de Stephen Frears (actuellement dans les salles en France), nous dépeint une countryside anglaise sous influence bobo-écolo.

http://photo.parismatch.com/festival-de-cannes/2010/fiches-film/hors-competition/tamara-drewe/1606493-1-fre-FR/Tamara-Drewe_affiche_fiche_cine.jpg

 

L'histoire est centrée dans une maison d'hôtes de luxe du Devon, où des écrivains en quête de calme ou d'inspiration bénéficient d'un régime à base de légumes bio du jardin, sous la figure tutélaire de Thomas Hardy.

 

Tamara Drewe se rapproche ainsi du prémonitoire L'arbre, le maire et la médiathèque d'Eric Rohmer (1992), où l'écologie urbaine était déjà bien implantée à la campagne.

 

Mais Tamara Drewe n'est pas seulement une fable ironique sur les "rurbains" étudiés chez nous par le sociologue Jean Viard. Ce film nous montre aussi avec ironie un monde où tout le monde (à tort souvent) se croit doué pour l'écriture.


Inspiré d'une BD célèbre outre-Manche, ce film est cependant handicapé par ses personnages, certes truculents, mais toujours (comme c'est le cas dans les bandes dessinées) à la limite de la caricature. Ou du manque de consistance, à l'image de son héroïne très craquante dans son short ultra-court, mais si lisse qu'on finit par ne plus beaucoup se passionner pour ses chassés-croisés sentimentaux.


Malgré tout, Tamara Drewe est un film agréable, et rafraîchissant pour l'été.


Si vous avez vu ce film, n'hésitez pas à faire part de vos commentaires !


Share on Twitter

Partager cet article

Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

Joke 29/07/2010 10:53


Auriez-vous la gentillesse de m'expliquer ce qu'est, selon vous, un "bobo-écolo" ?
Cela me permettrait de comprendre pleinement votre commentaire.
Merci !


Laurent Samuel 29/07/2010 18:24



bobo = bourgeois bohême



Coline 28/07/2010 20:29


Première fois que j'entends une salle entière hurler de rire pendant de longues minutes quand l'un des héros meurt piétiné par ses vaches. La morale est sauve dans ce marivaudage, donc ce n'est pas
très réaliste. Un film très drôle et très joli pour qui apprécie les rosbifs et leurs inimitables humour et style de vie!