Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 10:28

Face au bouleversement climatique et à la crise écologique, la solution n'est ni la « croissance verte », ni la décroissance.


http://bdm.typepad.com/.a/6a00d83451957369e20134804333ed970c-800wi

 

Telle est la thèse iconoclaste défendue dans Prospérité sans croissance - La transition vers une économie durable, le dernier livre de Tim Jackson, professeur de développement durable au Centre for Environmental strategy (CES) à l’Université du Surrey (Royaume-Uni). Pour cet économiste, la croissance verte est incapable de permettre la réduction des émissions de gaz à effet de serre indispensable pour lutter contre le réchauffement climatique.

 

Mais Tim Jackson ne croit pas davantage aux vertus de la décroissance et de la « sortie du capitalisme », slogan simpliste à ses yeux. Pour lui, l'issue viendra d'une « économie durable », ou « résiliente », qui minimisera son impact sur le climat, la nature et les ressources non renouvelables.

 

Tim Jackson ne se contente pas de fixer cet objectif, mais lance des pistes pour y parvenir. La transition devrait être à la fois économique (via, par exemple, des plafonds d'émissions et de ressources et une réforme fiscale) et sociale. Car il nous faut sortir de la logique du consumérisme.

 

Autrement dit, ce n'est pas seulement le système économique qu'il faut changer, en donnant la priorité au long terme contre le court terme, mais aussi nos modes de vie, en recherchant les voies d'un hédonisme durable.

 

En résumé, un livre passionnant et riche, dont on espère qu'il suscitera réflexions et débats.

 

Editions De Boeck, collection Planète en jeu, 250 pages, 17 euros - www.deboeck.com

 

Critique parue sur le site des JNE.

 

Share  

Share on Twitter

Partager cet article

Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires