Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 14:18

En ce jour d'overdose médiatique célébrant le 20e anniversaire de la chute du "mur de la honte" de Berlin, ce blog se devait d'attirer l'attention sur un élément ignoré par la plupart des rétrospectives (pas un mot, par exemple, dans le numéro spécial de Libération  du 9 novembre 2009) : le rôle de la prise de conscience écologique à l'est dans les événéments qui ont abouti à la chute du mur, à la réunification de l'Allemagne et à la fin de l'URSS.


Comme l'a expliqué à de nombreuses reprises Mikhail Gorbatchev, la catastrophe nucléaire de Tchernobyl le 26 avril 2006 a été l'un des facteurs majeurs qui l'ont conduit, en tant que premier secrétaire arrivé au pouvoir un an plus tôt, à accélérer la "glasnost", autrement dit la fin de la politique du secret. Celle-ci avait en effet contribué, en tardant à diffuser l'information sur l'accident, à en aggraver les conséquences. Tchernobyl a montré, aux yeux d'une nouvelle génération de dirigeants, la faillite d'un système bureaucratique, autoritaire et centralisé. Cela fut le début d'un processus qui aboutit trois ans plus tard à des élections libres en URSS et à l'éclatement du bloc soviétique.

Parallèlement, on a vu se développer à partir du milieu des années 80 dans les pays de l'Est une contestation écologique, notamment contre un projet de centrale nucléaire aux bords du Danube, qui a rassemblé pour la première fois des militants des deux "blocs". A Berlin-Est, l'absence de toute information sur la pollution atmosphérique des industries a aussi joué un rôle, ainsi que le rapportait la semaine dernière un reportage d'Arte Info, dans le ras-le-bol des habitants contre le régime.

Bien sûr, cette révolte des peuples de l'Est se levait aussi contre la pénurie et pour l'accès au modèle occidental de consommation (ce qui montre au passage que la "sobriété heureuse" ne peut se décréter d'en haut !). Mais le rôle de l'écologie
- comme celui du rock, mais ceci est une autre histoire, à découvrir en cliquant ici... - dans ces événéments qui ont changé le monde - se devait d'être souligné.

Pourquoi ce silence médiatique et cet oubli collectif ? Vos avis sont les bienvenus.


Partager cet article

Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

Jérôme Baboulène 09/11/2009 16:28


La criminalité écologique était inscrite de fait dans l'idéologie communiste, ne serait-ce que dans la mesure où "l'avenir radieux" passait par la victoire sans conditions de l'homme sur la nature
et ce, d'autant plus que dès le début, les paysans, à cette époque alliés de fait des combats pour la sauvegarde de la nature, était rangés du côté des pires réactionnaires. Au nombre des
catastrophes et des combats énumérés, on aurait pu ajouter les pluies acides qui ont fait leur apparition en premier dans les pays de l'ex bloc de l'Est, ainsi que la mer d'Aral.