Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 10:53

Présent au rassemblement pour la fermeture de la centrale de Fessenheim, Nicolas Hulot a déclaré hier 25 avril 2011 sur i-Télé : "je pensais que le risque nucléaire n'était pas majeur. Je me suis trompé parce qu'on m'a trompé".

 

http://www.mediapart.fr/files/media_77342/2-26_avril_2011_Tchernobyl_25_ans_dactions.jpg

 

Etonnamment, cette déclaration n'a guère été commentée, en dehors de quelques tweets ironiques comparant bêtement Nicolas Hulot à Richard Virenque (« à l'insu de mon plein gré »). Le Hulot-bashing est un sport très pratiqué ces jours-ci sur internet...

 

Pourtant, plus que son engagement pour la sortie du nucléaire (déjà exprimé la semaine dernière sur France-Inter), cette déclaration constitue une vraie nouveauté politique.

Pour la première fois en effet, Nicolas Hulot reconnaît l'existence d'un lobby nucléaire influençant les opinions - y compris la sienne...

 

En ce jour du 25e anniversaire de Tchernobyl (ne ratez pas la soirée spéciale ce 26 avril sur Arte), et alors que Nicolas Hulot devance Eva Joly dans le dernier sondage Ifop-Paris-Match sans réaliser de percée spectaculaire, une telle reconnaissance du pouvoir d'influence de l'industrie nucléaire mérite d'être saluée.

 


 

Partager cet article

Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires