Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 22:52

  Ce début d'année est endeuillé par le décès de Roger Belbéoch, l'un des pionniers, avec sa femme Bella, de la lutte antinucléaire en France.

http://www.radiozones.com/images/in-folio/in-folio_110610_8.jpg

 

Ces deux physiciens nucléaires avaient participé au mouvement Survivre et Vivre au début des années 1970, avant d'être parmi les piliers, aux côtés de Monique et Raymond Sené, du GSIEN (Groupement de scientifiques pour l'information sur l'énergie nucléaire), fondé en 1975.


Roger Belbéoch était un antinucléaire radical, ce qui le conduisait par exemple à considérer le « charbon propre » comme un moindre mal pour échapper à la fois au désastre nucléaire et au réchauffement climatique. Mais ses informations étaient fiables, et ses analyses rigoureuses. Il avait publié avec Bella plusieurs livres documentés, dont « Tchernobyl, une catastrophe » aux éditions Allia, et d'innombrables articles. Il était aussi directeur de publication de la lettre d'information du Comité Stop Nogent-sur-Seine.


On regrette que seuls Médiapart et Reporterre se soient fait l'écho de la mort de cette figure certes peu médiatique, mais capitale dans l'histoire du mouvement antinucléaire français. Nous adressons nos condoléances à sa famille et à ses proches.



L'article de Médiapart

http://blogs.mediapart.fr/edition/nucleaire-lenjeu-en-vaut-il-la-chandelle-pour-lhumanite/article/030112/roger-belbeoch-u



Un texte de Roger Belbéoch republié par Reporterre en hommage à son travail

http://www.reporterre.net/spip.php?article2463



Ci-dessous, le faire-part diffusé par sa famille, et publié dans le carnet du Monde daté du 3 janvier 2012.


Le 3 janvier 2012

Sa famille vient de nous l’apprendre : Bella Belbéoch, son épouse,

Marc et Olivier, ses fils, Elizabeth et Laurence, ses belles-filles, Chantal, Simon, Jules et Florian, ses petits-enfants, Gérard et Mireille, son frère et sa belle-soeur, Les familles Goldstein et Pisarz, Ses neveux et nièces, Sa famille de Douarnenez, Et ses amis,

ont la tristesse de faire part du décès de

Roger BELBÉOCH,

survenu le 27 décembre 2011, à l’âge de quatre-vingt-trois ans.

Selon sa volonté, il a été incinéré sans rite ni cérémonie.

Sortir du nucléaire, c’est possible, avant la catastrophe.

“C’est avant l’accident qu’il faut agir. Après, il n’y a plus qu’à subir."

4, rue Jacques Coeur, 75004 Paris.

 

Cet article est paru sur le site du Sauvage.



Partager cet article

Repost 0
Laurent Samuel - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires