Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 14:23

Par sa déclaration honteuse, déjà épinglée sur ce blog, affirmant qu'Eva Joly n'avait pas "pas une culture très ancienne des valeurs françaises", François Fillon a permis à la candidate EE/LV de rebondir avec brio.

http://www.atlasinfo.fr/photo/art/imagette_16_9/3134210-4478505.jpg?v=1310774816

 

Son bon mot "je ne descends pas de mon drakkar !" a fait mouche.

 

Plus profondément, la petite phrase du Premier ministre (qu'il a affirmé ce dimanche ne pas regretter) a permis à l'ensemble de la gauche de se rassembler contre cette mise en cause inacceptable du droit de tout citoyen ("récent" ou pas) à exprimer son opinion - même pour dire des bêtises.

 

En fine politique, Eva Joly a aussi pris soin de nuancer ses propos sur le 14 juillet, en affirmant qu'elle n'était nullement antimilitariste.


 

Bref, grâce à l'aide de François Fillon (a priori involontaire, sauf à imaginer que l'UMP ait décidé de "faire monter" Joly pour nuire au PS... et à Borloo), mais aussi à sa capacité à se tirer brillamment d'un faux pas, Eva Joly semble bien partie pour échapper à la "lipietzisation". Un phénomène dont le premier intéressé, Alain Lipietz, analyse avec finesse les mécanismes sur son blog.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? Cette polémique va-t-elle élever (EE/LV) le débat ? Vos avis sont les bienvenus...

Partager cet article

Repost 0
Laurent Samuel - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

pierre bourely 20/07/2011 19:40


quand on reçoit l'hospitalité dun pays qui vous acceuille, il est "inconvenant" d'avoir l'outrecuidance d'en critiquer les plus profondes traditions.
Sous peine de s'exposer à de justes rétorsions : qu'elle s'occupe de celles de son pays qu'elle a quitté, et qui ne sait faire défiler que des ...saucisses de baleine.


Laurent Samuel 20/07/2011 23:12



Eva Joly n'est plus l'"hôte" de la France puisqu'elle est Française depuis de nombreuses années. A ce titre, elle a le droit de critiquer une tradition qui ne remonte qu'à 1919. Mais chacun bien
sûr a le droit de ne pas être d'accord avec elle...