Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 14:52

Sauf coup de théâtre, Eva Joly, qui frôle la majorité absolue dès le 1er tour de la primaire, devrait être intronisée le 12 juillet prochain candidate des écologistes à la présidentielle.

 

http://www.errances-et-divagations.org/wp-content/uploads/hulot_joly.jpeg

 

Un échec à coup sûr pour Nicolas Hulot, parti trop tard en campagne, qui avait commis le crime d'avouer son amitié avec Jean-Louis Borloo (pire pour un Vert que de mettre une bouteille plastique dans la poubelle dévolue au verre !), et dont les propositions sur l'école, la santé ou la justice lors du très ennuyeux débat du 16 juin à Lille étaient d'une banalité aussi consternante que celles de ses concurrents.

 

Mais surtout une victoire pour les élus Verts qui (à la notable exception d'Yves Cochet), avaient pour la plupart soutenu Eva Joly non pas tant par conviction que par intérêt électoral en vue des scrutins à venir. Plus proche du PS, Eva Joly leur a semblé une carte plus sûre en vue des négociations et des accords dont dépendent leur réélection au Parlement ou dans les Conseils régionaux. Avec cet électron libre imprévisible que représente Nicolas Hulot, on serait entré pour eux dans l'inconnu...

 

En plaçant en tête une candidate qui (à mon humble avis) parle mal d'écologie, sujet qu'elle découvre depuis deux ans, et incarne la fermeture, les Verts prennent le risque de faire un petit score.

 

Les résultats auraient été inverses avec des primaires ouvertes à tous les électeurs, comme celles du PS, car selon un sondage Viavoice pour Libération, les sympathisants écologistes préfèrent Nicolas Hulot à 63 % contre 28 % pour Eva Joly.

 

Mais beaucoup de ces sympathisants ont de toute évidence été découragés par le "droit d'entrée" de 10 euros (contre 1 euro symbolique au PS) et la lourdeur de la procédure d'inscription sur le net.

 

Contrairement à ce que beaucoup (dont l'auteur de ces lignes) ont cru, les quelque 17 000 personnes non membres du Parti Vert qui se sont inscrites ces dernières semaines pour cette primaire ne sont pas venues, dans leur majorité, suite aux appels de Nicolas Hulot et de ses amis. Alors, d'où venaient-ils ? Mystère...


Reste une autre inconnue : sur les 32000 inscrits (15 000 adhérents des Verts et 17 000 internautes), 8000 n'ont pas voté au 1er tour. Leur participation pourrait-elle inverser la tendance ? Cela semble improbable. Mais les Verts, seul parti à avoir changé de candidat en cours de campagne présidentielle (Mamère remplaçant en 2002 Lipietz désigné par les militants), nous ont habitué aux surprises...

Partager cet article

Repost 0
Laurent Samuel - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires