Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 09:56

Au cours d'un petit déjeuner organisé le 2 octobre 2012 par les JNE et l'AJE (Association des journalistes de l'environnement), Corinne Lepage, députée européenne et présidente d'honneur du CRIIGEN (Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le Génie Génétique), est revenue en détail sur la polémique au sujet de la désormais fameuse étude du Pr Séralini sur les effets du maïs OGM NK603 sur la santé des rats.

 

http://www.criigen.org/SiteFr/images/stories/lepage.jpg

 

 

« Maintenant, je peux parler », affirme-t-elle d'emblée, en faisant référence au « secret absolu » maintenu pendant 5 ans sur cette étude. Un secret que Corinne Lepage justifie par les risques de fuites qui auraient pu permettre à Monsanto, fabricant de ce maïs, de chercher à discréditer par avance cette étude. Revenant sur le lancement très médiatique de cette étude, la députée européenne a précisé que quelques journalistes scientifiques avaient eu la « primeur » de ce travail, avec un « engagement de confidentialité ».

 

Une disposition qui a donné lieu à un débat bref mais vif entre Corinne Lepage et certains des journalistes présents, ceux-ci estimant qu'elle empêchait les journalistes concernés de demander à d'autres chercheurs que les auteurs de l'étude leur avis sur les conclusions du Pr Séralini et de ses collègues.

 

Dans le même esprit, l'exclusivité accordée au Nouvel Observateur, avec un titre abusif "Oui, les OGM sont des poisons ", alors que l'étude ne concerne qu'un OGM particulier, et l'absence de tout point de vue critique sur le travail du Pr Séralini, ainsi que le lancement médiatique de l'opération (livres de Gilles-Eric Séralini, Tous Cobayes (chez Flammarion) et de Corinne Lepage, La vérité sur les OGM, c'est notre affaire (aux éditions Charles Léopold Mayer), film de Jean-Paul Jaud Tous Cobayes, films sur le net, émission le 13 octobre à 20 h 35 sur France 5) ont suscité des réactions contrastées, soulignant la nécessité de revenir de manière plus sereine sur les questions ainsi posées quant à l'éthique journalistique et scientifique.

.

Sur le fond, Corinne Lepage a souligné que l'espèce de rat retenue était la même que celle utilisée par Monsanto pour ses tests, que les « cohortes » de 10 rats étaient plus nombreuses que celles employées habituellement, et que l'étude a mis en évidence un effet spécifique du maïs génétiquement modifié, indépendamment de la toxicité du RoundUp, herbicide auquel cet OGM est « résistant ». Elle a aussi précisé que les rats atteints d'énormes tumeurs avaient été euthanasiés selon les règles scientifiques en vigueur. Corinne Lepage indique encore que contrairement à certaines informations publiées dans la presse, l'étude n'a pas bénéficié d'un financement de Carrefour. Son coût (3,2 millions d'euros) a été assuré par la Fondation Charles Leopold Mayer (environ 1 million d'euros), l'association Ceres qui regroupe Auchan et des PME de la distribution (environ 2 millions d'euros) et la réserve parlementaire du député François Grosdidier (100 000 euros). En revanche, il est exact que le Criigen a effectué dans le passé des études pour Carrefour.

.

Au cours de ce petit déjeuner, Corinne Lepage a annoncé avoir envoyé aux ministres de l'environnement de l'Union européenne une lettre demandant des tests des OGM sur 2 ans (et non pas quelques mois comme actuellement), un étiquetage complet (y compris pour la viande nourrie au soja OGM) et la suspension de l'autorisation du maïs NK603 (demandée aussi le 3 octobre par 130 ONG environnementales). Elle demande aussi que le panel de l'Efsa (agence européenne de sécurité alimentaire) chargé de réaliser une contre-expertise sur l'étude du Pr Séralini ne soit pas uniquement composée d'experts pro-OGM ayant des intérêts dans les sociétés de biotechnologies, comme c'est le cas, selon Corinne Lepage, de la plupart des scientifiques français ayant signé un appel publié dans Marianne, et repris sur le site du Monde (lire ici).

 

Pour en savoir plus, vous pouvez visionner ici l'interview du Pr Séralini qui répond aux questions d'Hervé Kempf sur le site Reporterre.

Partager cet article

Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires