Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 13:33


Pétitions, appels à signer, widgets, fonds d'écran... Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais il ne se passe guère d'heure sans que je sois sollicité par telle ou telle ONG pour exprimer mon soutien à l'action contre le réchauffement climatique et faire pression sur les décideurs qui se réunissent à Copenhague.

Facebook, Twitter et toute sortes d'autres réseaux sociaux sont mis à contribution pour relayer ces actions.

Vu le fort soutien des opinions publiques mondiales à ce thème (voir ici le résumé du sondage international commandé par la Banque Mondiale), on s'attendrait à un raz-de-marée.

Et pourtant... Selon le site du Figaro, la pétition ultimatum climatique, qui s'était fixée comme objectif 1 million de signatures, en a atteint péniblement 450 000 !

Faut-il en conclure que ce buzz Internet tourne en rond entre convaincus avec un impact quasi-nul sur les résultats de Copenhague ? Une sorte de mouvement brownien qui accroît au passage la consommation de CO2 due à Internet ?

Ou s'agit-il malgré tout de nouvelles formes, encore balbutiantes, de mobilisation citoyenne ?

Vos avis sont les bienvenus !

Partager cet article

Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

Jérôme Baboulène 05/12/2009 09:13


La première explication est, je pense, la suivante : à moins d'être très pointu sur le sujet, une confusion s'installe entre tous les solliciteurs et le fait de signer une fois vaut mille fois.


05/12/2009 09:51


sauf compter ceux qui signent plusieurs fois sans s'en rendre compte...