Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 17:54

Le site Rue 89 revient ce week-end sur le "climategate" (fuite sur le net de mails prétendûment compromettants de scientifiques spécialistes du climat sur des manipulations de données) et sur les raisons pour lesquelles cette affaire qui fait grand bruit à l'étranger a été accueillie avec indifférence en France.


En tout état de cause, la divulgation de messages privés, lâchés hors de leur contexte, relève de méthodes de voyous.

Mais certains scientifiques et le GIEC ont aussi une responsabilité, dans la mesure où ils ont tenté de faire croire à l'opinion qu'il y avait un "consensus" des chercheurs sur le réchauffement. Alors que, par sa nature même, la science se nourrit de débats contradictoires, surtout sur des sujets aussi complexes que le climat mondial !

Et vous, que pensez-vous de l'offensive actuelle des "climato-sceptiques" contre ceux qu'ils appellent les "réchauffistes" ? Baroud d'honneur, ou réelle menace ? Vos avis sont attendus !

Partager cet article

Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

David CABAS 03/12/2009 12:31


Citoyen !


Les soi disant scientifiques du GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat) ont été pris la main dans le sac, depuis des années ils ont manipulé l’opinion mondiale afin de
faire croire au réchauffement globale pour faire plier les dirigeants politique devant leur folie idéologique.


Le scandale du Climate Gate sera le scandale qui changera l’histoire !


La fin de l’aventure humaine ?


Les écologistes radicales et les financiers internationaux se sont associés dans une bataille contre le développement de l'humanité pour instaurer des politiques malthusiennes d'austérité, des
politiques de coupes claires de budgets, de remboursement de la dette avec des taxes soi disant verte, de réduction de population comme sous les régimes les plus noirs de la France (Laval,
Pétain)


Pourquoi !


Pour rembourser la dette du système ! Aujourd’hui le système financier international s’effondre, il y a deux choix politiques possibles : soit sauver le système en forçant les gens à payer les
dettes accumulé par 30 année de folies libérale, soit sauver les gens c'est-à-dire mettre le système en règlement judicaire, mettre en système en banqueroute organisée !

Le citoyens doit faire un choix soit il se soumets au politique de destruction de l'économie physique de l'empire financier de la City de Londre et de Wall Street soit il se mobilise et prend ses
responsabilités politiques afin de bâtir un avenir à l'humanité!


Face à ce scandale étalé devant l’opinion international, le citoyen doit se mobiliser pour que la vérité soit fait sur les intentions du GIEC afin de stopper la folie du futur sommet de Copenhague
! Nous devons rapidement nous mobiliser afin que le gouvernement se rassemblement autour d’une nouvelle architecture monétaire et financière juste, un nouveau Bretton Woods !

David C.
david.cabas.over-blog.fr


Laurent Samuel 03/12/2009 13:00


Dans les mails volés et publiés, il n'y a rien qui conduise à conclure à une "manipulation" planétaire
voir par exemple l'article de Denis Delbecq sur son blog
http://effetsdeterre.fr/2009/12/02/le-%C2%ABclimategate%C2%BB-a-fait-long-feu/

pour info le blog david.cabas.over-blog.fr relaie la propagande du groupe Nouvelles Solidarités de Jacques Cheminade et Lyndon LaRouche, qui se caractérise entre autres par une hostilité fanatique
à l'écologie


Yves 29/11/2009 20:59


Ma première remarque sur les "climato-sceptiques", c'est qu'ils ne sont en rien sceptiques, ce sont des croyants. Même lorsqu'ils ne comprennent rien au dossier et aux phénomènes en jeu. Il faut
voir la foi (mauvaise !) avec laquelle ils défendent tout texte qui va dans leur sens, tout individu qui les conforte, et avec quel acharnement ils pourfendent tout ce qui les contredit... Donc il
ne faut pas les appeler sceptiques, le terme de "négateur" convient mieux.
Ma deuxième remarque est qu'il y a consensus sur l'existence d'un réchauffement anthropique dans la communauté qui travaille sur ces questions. Il y a consensus, au sens que ce mot peut prendre en
science. Evidemment, ce consensus ne s'étend pas à tous les points du dossier (on peut penser, par exemple, que l'optimum médiéval était plus chaud que l'actuel sans remettre en cause le
réchauffement anthropique. Evidemment, il y a sans doute 1 ou 2 % de climatologues qui eux le contestent. Mais excusez moi, 98% c'est un consensus ! Si vous aviez une maladie et que 98% des
médecins faisaient le même diagnostic, je ne crois pas qu'il serait avisé d'attendre que les 2% soient convaincus par les 98% pour faire le traitement que les 98% préconisent. En science, 100% de
consensus n'existe pas. 98% c'est un consensus. Voilà. Quant au chiffre, il est sans doute supérieur, à mon avis il serait plutôt autour de 99,5% de scientifiques sérieux, mais bon à ce niveau là
on s'en fout !