Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 20:24

Dès la fin de matinée du dimanche 23 mai 2010, on se faisait, comme jadis Yves Montand sur les grands boulevards, des "ampoules en zigzaguant parmi la foule"... désireuse de découvrir les Champs-Elysées rendus, le bref temps d'un week-end, à la nature...

 

Même si la pédagogie et l'information du public ne se révèlent pas à la hauteur de la somptueuse mise en scène, Nature Capitale s'avère en effet une formidable opération de sensibilisation au nécessaire retour de la nature dans la ville, allant de pair avec le non moins indispensable recul de la plage de la voiture individuelle. Pour quelques heures, on aura pu avoir un avant-goût de Champs-Elysées en permanence piétonniers et champêtres.

 

Les esprits chagrins objecteront qu'une telle opération risque d'augmenter la pollution atmosphérique en favorisant les bouchons. Et que les vaches et moutons, qui ont attiré le plus de monde, ont dû avoir chaud en plein soleil. Sans parler des sponsors comme le Crédit Agricole, Jacques Vabre ou Lu, pas toujours exemplaires en matière d'environnement....

 

Pour autant, ne boudons pas notre plaisir, d'autant plus que, contrairement à ce qu'on aurait pu craindre, l'opération affiche un bilan CO2 plutôt raisonnable. Explications sur le blog du bio : Nature Capitale côté émission de Co2 : les organisateurs ont aussi prévu un bilan carbone de l'opération : seulement 4334 tonnes de carbone. Soit quelques milliers de voyages en avion… trois fois moins qu’un seul match de la dernière Coupe du monde de Football. Très peu de déchets… même les bâches seront réutilisées : transformées par Reversible en sac ou en vase. Peu d’énergie, peu de papier, peu de ressources en général…Le fret ne représente que 3 % du montant global des émissions de carbone malgré les 8000 parcelles installées dans la nuit de samedi à dimanche et transportées par camion. Le transport des visiteurs est ce qui génère le plus d’émission de carbone : 93 % des émissions complètes = 4 000 tonnes…

 

Nature Capitale s'accompagne d'une série de débats qui promettent d'être passionnants sur la place de la nature en ville, que vous pouvez suivre sur Gaia Network, chaîne internet officielle de l'événément.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? Vos témoignages et réactions sont les bienvenus.

 

Share on Twitter

Partager cet article

Repost 0

commentaires