Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 17:54

A l'occasion de la célébration du 40e anniversaire de Greenpeace, voici une version actualisée de l'article mis en ligne en 2010 sur ce blog, qui révélait l'origine du nom de cette organisation.

 

 

Greenpeace Canada a publié un double CD, Amchtika, the 1970 Concert that Launched Greenpeace, dont le livret révèle l'origine de l'appellation Greenpeace. Ce concert, qui se déroula le 16 octobre 1970 à Vancouver, au Canada, était destiné à rassembler des fonds afin d'envoyer un bateau pour protester contre les essais nucléaires américains, au large des îles Amchitka, dans l'Océan Pacifique.

 

Le livret de l'album, riche en photos et documents d'époque, a été rédigé par Barbara Stowe, fille de l'un des principaux organisateurs de cette campagne et co-fondateur de Greenpeace, Irving Stowe.

 

Le texte de Barbara Stowe raconte qu'au printemps 1970, Irving Stowe avait salué un autre militant, Bill Darnell, qui quittait une réunion sur la lutte contre les essais nucléaires, en lui lançant "Peace !", formule rituelle de l'époque. Et celui-ci lui avait répondu du tac au tac : “Let’s make it a green peace.” ("Faisons-en une paix verte"). Une référence à la prise de conscience écologique qui commençait à émerger, et constituait l'un des motifs principaux de l'opposition aux essais nucléaires. Cela donna l'idée à Irving Stowe de baptiser Greenpeace le mouvement naissant.

 

Irving Stowe ne se doutait pas, bien sûr, du destin planétaire que cette appellation allait connaître dans les 40 années qui ont suivi !

 

Vous pouvez lire l'intégralité du témoignage passionnant de Barbara Stowe, à l'époque âgée de 14 ans, sur le site amchitka-concert.

 

Le site amchitka-concert vous permet de commander en ligne le CD (ou le mp3) de ce concert historique, qui avait réuni trois grands noms du rock contestataire, Phil Ochs, James Taylor et Joni Mitchell.


Vos commentaires sont les bienvenus !

 

Share on Twitter

Partager cet article

Repost 0
Laurent SAMUEL - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires