Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 14:15

Depuis une quinzaine de jours, la presse et le net bruissent de jugements définitifs autour de la possible nomination de Philippe Val, actuel directeur de Charlie-Hebdo, à la tête de France-Inter.

Une preuve, selon ces esprits forts bardés de certitudes, d'une reprise en mains du service public de la radio par le Président de la République. Jean-Luc Hees, nouveau patron de Radio-France, n'a-t-il pas été nommé par Nicolas Sarkozy ? Philippe Val, que Jean-Luc Hees envisagerait de désigner comme directeur de France-Inter, n'est-il pas à la fois un ami du dit Hees et (oh, crime !) de Carla Bruni ? Le fait de bombarder Val à la tête de France-Inter n'est-il pas, pour Nicolas Sarkozy, une façon de le remercier d'avoir viré Siné, coupable d'offense au fils du chef de l'Etat ?

Face à de tels "raisonnements" paranoiaques, la une (ci-dessus) de Charlie-Hebdo du 15 avril 2009 constitue la meilleure réponse ! Le sommaire du numéro est ici.

Personnellement, je considère que Philippe Val, excellent patron de Charlie, journal engagé, atteindrait son niveau d'incompétence en devenant patron d'une grande station de radio. Cet esprit libre a trop d'idées arrêtées sur nombre de sujets, comme l'islamisme, la laïcité, la chasse ou la corrida (positions que je partage, au demeurant, pour l'essentiel !), pour diriger une radio généraliste, où tous les points de vue doivent pouvoir s'exprimer, sans a priori de la direction.

Mais ceci n'est qu'un avis, et cela ne m'empêche pas de trouver désolantes les attaques contre Philippe Val. Quant à Jean-Luc Hees, un homme qui est fan de Bruce Springsteen ne peut pas être totalement mauvais !

Partager cet article

Repost 0

commentaires