Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 13:48

Le WWF a lancé un mot d'ordre mondial pour que chacun ferme ses appareils électriques le 28 mars 2009 de 20 h 30 à 21 h 30.


Vous pouvez lire son appel, repris par de nombreuses municipalités, en cliquant ici.
Cette Earth Hour est-elle une bonne initiative ? Pas si sûr ! Lors d'une précédente opération du même type, le 1er février 2007, Jean-Marc Jancovici avait fait part de ses doutes à Laure Noualhat de Libération :
« Cinq minutes d'éclairage d'un foyer, écrit-il, représentent 5 à 10 grammes de CO2 environ. Par comparaison, un seul kilomètre en voiture c'est 200 grammes, soit 20 fois plus.» En d'autres termes, les économies réalisées représentent l'équivalent de «50 mètres en voiture par foyer». Au-delà de son inefficacité sur le climat, faire le noir entretient la confusion : en France, l'électricité est en grande partie d'origine nucléaire. Or, cette technologie émet très peu de gaz à effet de serre, et n'est pas directement à l'origine du réchauffement. Pourquoi ne pas avoir proposé une «journée sans voiture» (8 kg de CO2 par voiture inutilisée en moyenne), une «journée sans chauffage» (20 à 40 kg de CO2 pour un logement de 100 m2 chauffé au gaz), ou sans achats (soit 8 kg de CO2 par Français en moyenne), ou encore une journée sans biftecks (économie de 1,5 kg équivalent CO2 par personne) ?

De plus, les distributeurs d'électricité, comme RTE en France ou Elia en Belgique, pointent le risque d'un effondrement du réseau si tous les participants rebranchent leurs lampes et appareils en même temps à 21 h 30. Du coup, le WWF Belgique donne, entre autres, ce conseil : commencez plus tôt et continuez après 21h30 (voir sa réaction ici).
Certains affirment même que la dépense d'énergie nécessaire au redémarrage du réseau serait plus importante que l'économie ainsi réalisée.
Pour la petite histoire, la première opération de ce type avait été menée... en 1977 sous la houlette des inénarrables Roger Gicquel et Michel Chevalet (voir la vidéo ici).

Alors, faut-il quand même soutenir cette opération de sensibilisation qui a le mérite d'être planétaire et de mobiliser les municipalités ? Ou faut-il la boycotter en tant que fausse bonne idée ? Vos avis sont les bienvenus !

Partager cet article

Repost 0
Laurent Samuel - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

Aerobar 27/03/2009 15:27

Jeux Sans Frontières est lui aussi devenu un phénomène (presque) planétaire et mobilise les municipalités, ce n'est pas pour autant que c'est intelligent d'y participer.

Ce genre d'initatives dérisoires ne sert qu'à faire mousser les ONG écologiques, dont les revenus baissent également par temps de crise.

Et n'oubliez pas : dimanche, pour montrer symboliquement votre volonté à lutter contre la faim dans le monde, ne vous resservez pas de dessert !