Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 22:56

La ferme de Sainte-Marthe - créée par Philippe Desbrosses, pionnier de l'agriculture bio en France - est menacée de disparition en raison d'un conflit juridique avec une coopérative agricole.

Mon post précédent n'étant peut-être pas totalement clair, voici quelques éléments pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de cette affaire.

L'Union européenne demande le remboursement d'un prêt accordé dans les années 90 pour le développement d'une filière bio réalisée en commun par la ferme de Sainte-Marthe et la coopérative Franciade. Un projet qui n'a jamais abouti. Franciade (aujourd'hui Agralys) et Philippe Desbrosses se rejettent la responsabilité de cet échec. Philippe Desbrosses dénonce la « gestion fautive » de la coopérative, tandis que celle-ci met en cause les insuffisances d'un rapport rédigé par Philippe Desbrosses.

Toujours est-il qu'Agralys, sommée de payer, s'est retournée contre la ferme de Sainte-Marthe. La cour d'appel d'Orléans a donné raison à la coopérative et les huissiers réclament plus de 250 000 euros à la Ferme. Celle-ci a donc été contrainte de vendre une partie de son matériel le 2 février. En attendant un nouveau jugement le 18 juin, et quels que soient les responsabilités effectives des uns et des autres dans cette situation, il me semble important de tout mettre en œuvre pour sauver cette ferme qui joue un rôle important, entre autres, dans la promotion des légumes « oubliés ».

Pour en savoir plus
http://www.lanouvellerepublique.fr/dossiers/journal/index.php

la pétition à signer et faire signer
http://www.mesopinions.com/Petition-dinte-Marthe-petition-petitions

Partager cet article

Repost 0

commentaires