Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 14:16
Pour tous ceux qui, dans le monde, agissent pour l'écologie, Ralph Nader est une figure mythique. Cet avocat qui est passé de la défense des consommateurs à celle de la planète a joué un rôle-clé dans l'adoption des grandes lois américaines sur la protection de l'environnement.

En 2000, son étoile a commencé à pâlir lorsque sa candidature à l'élection présidentielle pour le Green Party a, selon beaucoup d'analystes, privé Al Gore des quelques milliers de voix floridiennes qui auraient dû assurer sa victoire.

En 2004, on a été encore plus étonnés de le voir s'allier avec le parti populiste du milliardaire hyperconservateur Ross Perot,  candidat en 1992.

Cette année, la vague Obama a balayé la candidature Nader, qui n'a obtenu que 0,55 % des voix.

Est-ce le dépit qui l'a poussé, lors de la soirée électorale de Fox News, à employer à l'égard de Barack Obama la délicate expression d'... «Oncle Tom» ? Pour Nader, Obama risque en effet d'être non pas un «Oncle Sam» soucieux du bien commun, mais un «Oncle Tom» aux ordres des grandes entreprises.

Le plus étonnant dans cette interview (à voir ci-dessous) est que Nader, poussé dans ses retranchements sans ménagement pour le journaliste de Fox News (chaîne très conservatrice), ne paraît pas une seconde prendre conscience de ce que l'expression peut avoir d'injurieux pour les Afro-Américains !

Avec Bernard Langlois qui qualifie Obama de « sénateur chocolat » (voir mon post ici) et Silvio Berlusconi, qui parle de lui comme d'un « bronzé », Ralph Nader prouve en tout cas que le racisme ordinaire transcende les frontières politiques et s'exprime avec une parfaite bonne conscience, qui le rend d'autant plus difficile à combattre !

Partager cet article

Repost 0

commentaires