Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 18:23


C'est entendu : le discours de Barack Obama à la Convention démocrate de Denver (voir extraits traduits en français ici) était exceptionnel. Très forte en particulier, son affirmation de « la promesse américaine : l'idée que nous sommes responsables de nous-mêmes mais aussi que nous tombons et nous relevons comme un seul pays. C'est cette promesse qui a toujours fait de ce pays un pays pas comme les autres. Si on travaille dur et que l'on fait des sacrifices, chacun d'entre nous peut atteindre son rêve et au-delà se rassembler dans la grande famille américaine pour s'assurer que la prochaine génération pourra à son tour poursuivre ce rêve. »

Face à un McCain qui choisit une hyper-conservatrice (anti-avortement, pro-armes, pro-recherche pétrolière dans les zones naturelles...) comme candidate à la vice-présidence, il faut à l'évidence souhaiter la victoire d'Obama, dont l'entrée à la Maison-Blanche serait un événement symbolique très fort.

Cependant, le peu de place accordé par le candidat démocrate - hormis de fortes paroles sur l'Afghanistan - à la montée des tensions internationales (Géorgie, Iran...) est préoccupant. Sans doute considère-t-il que, pour jouer un rôle positif dans le monde, l'Amérique doit d'abord se réconcilier avec elle-même. Autre point inquiétant, ce discours (suivi en direct par plus de 37 millions d'Américains), a confirmé la tendance du candidat démocrate à rester dans les (belles) idées générales et à ne rentrer que trop rarement dans le détail de son programme.

De quoi alimenter les doutes de Bill Clinton, qui a tenu ces propos pour le moins sybillins au cours de la Convention démocrate...




Partager cet article

Repost 0

commentaires