Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 14:45
Qu'elle soit française ou américaine, la presse est restée muette sur cette stupéfiante déclaration du président de la République lors de sa conférence de presse avec Barack Obama le vendredi 25 juillet, qui a été relevée par quelques blogs :
«Depuis trois décennies, tous vos ministres des affaires étrangères n'ont pas des noms américains : madame Allbright, Colin Powell, madame Rice».
Voir la vidéo ici

Une déclaration ridicule car les exemples sont mal choisis : ces trois patronymes sont on ne peut plus anglo-saxons, même si leurs « porteurs » ne le sont pas.

Mais inquiétante aussi parce qu'elle implique qu'il y aurait des noms typiquement américains et d'autres qui ne le seraient pas.

Or, la caractéristique des Etats-Unis est d'être, depuis l'origine, un pays constitué d'immigrants venus de tous les coins du monde.

Durant sa campagne présidentielle, le candidat de l'UMP s'était targué d'être un fan de Bruce Springsteen. De toute évidence, il n'a jamais écouté sa chanson « American land » qui raconte très bien la « naissance d'une nation ».

Extrait :
« The McNicholas, the Posalski's, the Smiths, Zerillis, too
The Blacks, the Irish, Italians, the Germans and the Jews
Come across the water a thousand miles from home
With nothin in their bellies but the fire down below »

Précision : Zerilli est le nom de jeune fille de la mère du chanteur, d'ascendance italienne.

Bien sûr, les intentions de Sarkozy étaient bonnes : il entendait saluer l'ouverture pratiquée de longue date par les gouvernements américains envers les minorités ethniques, en glissant au passage qu'il est le premier président à avoir fait entrer au gouvernement un nombre significatif de Français issus de l'immigration.

Reste qu'une telle déclaration, ponctuée de surcroît par les sonneries incessantes de son mobile, dénote une inculture et une confusion d'esprit inquiétantes chez notre chef de l'Etat !






Partager cet article

Repost 0

commentaires