Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 16:54


Dans son excellent article paru dans le Rock'n'Folk d'août sur le concert du Parc des Princes le 27 juin, Thierry Saurat souligne l'importance du thème de la transmission familiale et musicale dans l'oeuvre de Springsteen. Une dimension également abordée par Hugues Barrière et Mikaël Ollivier dans leur remarquable livre Bruce Frederick Springsteen, récemment réédité dans une version totalement refondue aux Editions Castor Astral (on y reviendra plus longuement).

De ce point de vue, il est symbolique que, lors des rappels de ses deux concerts de Barcelone, le Boss ait fait monter ses enfants sur scène. Son fils jouant même de la guitare, tout comme Gaspard, rejeton de son vieux complice Elliott Murphy, l'avait fait au cours du concert du Parc des Princes.

Dans la ville de la Sagrada Familia (Sainte famille), l'étonnante cathédrale inachevée construite par Gaudi, Bruce a ainsi voulu marquer son rôle de passeur.

De même, sur le superbe mini-album Magic Tour Highlights paru la semaine dernière (hélas, uniquement sous forme digitale), Springsteen a regroupé des duos avec des chanteurs de différentes générations  (Roger Mc Guinn, fondateur des Byrds ; Alejandro Escovado, songwriter texan ; et Tom Morello, du groupe Rage Against the Machine). Et, avec les reprises de « Summertime blues », « Detroit medley » et « Twist and Shout », les concerts de la tournée Magic ont rendu hommage au rock des années 50-60.

Passeur de relais, Springsteen ne tombe pas pour autant dans la nostalgie et n'oublie jamais, via des chansons comme « Living in the future », de se colleter avec les problèmes de l'heure.


Partager cet article

Repost 0

commentaires