Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 10:19

A part (même pas sûr !) Asbury Park (New Jersey),

Barcelone est certainement la seule ville au monde où le public :

- reprend en choeur la mélodie de "Young man on the flying trapeze", obscure chanson traditionnelle US dont la version instrumentale est jouée chaque soir de la tournée Magic pour l'entrée en scène du E Street Band

connaît par coeur les paroles de "Janey don't you lose heart", face B du 45 tours I'm going down, sorti au milieu des années 80.

Tout au long de ses deux concerts de plus de 3 h des 19 et 20 juillet au Camp Nou (plus grand stade d'Europe), Bruce Springsteen a été porté par un public (75 000 personnes chaque soir) à la fois connaisseur et enthousiaste. Sa réputation de meilleur public du monde n'est nullement usurpée. Ici, une fois le show du Refe (le Boss) commencé, personne ne se déplace pour aller boire une bière !

Particulièrement en forme, et bénéficiant d'une sono assez bien réglée (contrairement à celle de Madrid, le 17 juillet, si forte qu'on avait parfois l'impression d'assister à un concert de hard rock!), Bruce et le E Street nous ont livré le premier soir un setlist classique (pas de raretés, à part "Janey", déjà jouée à Paris, et une version décoiffante de "Cover me"), mais efficace.

Comme souvent, les surprises ont été pour le deuxième soir, avec la tour premiere de "I'm going down", et des morceaux rarement interprétés au cours de la tournée comme "Light of day", "Murder Inc", "Youngstown" ou "This hard land".

Marqués aussi par la présence sur scène, au cours du final, des enfants de Springsteen (on y reviendra), ces deux concerts bourrés d'énergie concluent donc en beauté la portion européenne de la tournée Magic.

A noter : Bruce a quitté la scène en annonçant qu'il reviendrait...

Partager cet article

Repost 0

commentaires