Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 15:02



Et si, par une réaction en chaîne imprévisible, la raréfaction des abeilles faisait planer une menace mortelle sur l'espèce humaine ? C'est le thème, très écologique, du dernier film de M. Night Shyamalan, « Phénomènes ». Une approche à contre-courant du discours dominant sur la « planète en danger », puisque ce que l'activité humaine met en péril, ce n'est pas la Terre elle-même (qui en a vu bien d'autres !), mais la pérennité de l'humanité (et, partant, celle d'un paquet d'autres espèces, dont les abeilles).

Ce message peu « politiquement correct » est sans doute l'une des raisons pour lesquelles ce film a été descendu en flammes par la majorité des critiques, tout en obtenant un succès relatif en salles. Pire, le message écologique a échappé à la plupart d'entre eux, qui n'y ont vu qu'un banal film-catastrophe.

Sur le plan cinématographique,  « Phénomènes » n'est certainement pas l'une des oeuvres majeures d'un cinéaste inégal, capable du meilleur (« Sixième sens ») comme du pire (« La jeune fille de l'eau »). Un comble pour cet adepte des fins inattendues, des indices transparents éventent le suspense dès les premières minutes. Comme tout au début, cette citation attribuée à Einstein : « si les abeilles disparaissent, l'humanité n'en aura plus que pour 4 ans ».

Reste une interprétation hantée de Zooey Deschanel (déjà remarquée dans « Presque célèbre ») et une façon inquiétante et magistrale de filmer les nuages et les arbres (par qui transite la menace...). A l'opposé, là encore, de l'image systématiquement « gentille » de la nature - y compris les requins... - présentée au cinéma et à la télé. De ce point de vue, « Phénomènes » rejoint, par des chemins certes on ne peut plus différents, l'approche iconoclaste du naturaliste François Terrasson, auquel Marc Giraud consacre un bel éditorial sur le site des JNE (Journalistes nature et écologie).

En tout cas, après avoir vu ce film, vous n'écouterez plus le bruissement des feuilles tout à fait de la même façon...

Partager cet article

Repost 0

commentaires