Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 22:19


Certains sites internet d'information ont fait état d'affrontements entre manifestants "protibétains" et "prochinois" lors du trajet mouvementé de la flamme olympique à travers Paris, ce 7 avril.

Disparu depuis le début des années 70, le terme "prochinois" opère ainsi un retour inattendu dans le vocabulaire. A l'époque, il désignait les groupes d'extrême-gauche favorables à la Chine du Président Mao.

Un graffiti de Mai 68 avait ainsi brocardé Jean-Luc Godard comme  « le plus con des Suisses pro-chinois". De fait, le réalisateur d'«A bout de souffle» était tombé dans les travers qu'il avait dénoncé deux ans auparavant dans « La Chinoise »,  premier film à tourner en ridicule la fascination gauchiste pour la dictature chinoise.

Laquelle continue à sévir quarante ans plus tard, notamment contre les Tibétains. On ne peut donc que se féliciter de l'ampleur de la mobilisation des Parisiens (et samedi, des Londoniens) et des députés en faveur des droits de l'homme.

A propos, comment se fait-il que le parcours de la flamme dans Paris ait été régenté par des responsables chinois, dont l'un n'a pas craint de l'éteindre grossièrement au nez et à la barbe de David Douillet ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires