Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 22:45

Dans un entretien avec le journaliste Dave Marsh (auteur de « Glory Days », ouvrage de référence sur le Boss), diffusée le 8 mars sur l'E Street Radio (station diffusée par satellite aux Etats-Unis, et consacrée comme son nom l'indique à la musique du E Street Band), Bruce Springsteen livre quelques commentaires éclairants sur la campagne électorale américaine.

Il indique d'abord que son influence est marginale et peut soit aider, soit handicaper les candidats et les objectifs. Ce qui le conduit à être « toujours prudent » (« Cautious Man », comme l'eût dit Johnny Cash) dans son expression publique.

Pour Bruce, Barack Obama (« une figure exaltante ») et Hillary Clinton sont tous deux d'« excellents candidats ». La période actuelle constitue à ses yeux un « moment de changement culturel » qui lui rappelle l'arrivée de Beatles. La perspective de l'entrée d'un noir ou une femme à la Maison Blanche signifie que « quelque chose de vraiment différent peut arriver ».

Ci-dessous, un montage à la gloire d'Obama, avec en bande-son le sublime « A change is gonna come » de Sam Cooke, hymne du mouvement pour les droits civiques dans les années 60...

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jérôme Baboulène 21/03/2008 08:33

"A Change Is Gonna Come"... Vraiment dommage qu'ils n'aient pas retenu la version d'Otis Redding, de loin la meilleure, sans doute une des prestations qui incarne le mieux l'intensité dramatique de sa voix.