Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 22:53
Pour les élections municipales des 9 et 16 mars, quel est le vote le plus susceptible de favoriser le développemernt durable et la défense de la planète ? Les situations locales étant fort variées, je me bornerai au cas parisien.

Depuis 2001, la majorité municipale sortante a mené une politique environnementale très offensive, marquée par quelques réussites emblématiques (tramway, Vélib, Paris Plage). Cependant, l'impact réel
sur la pollution atmosphérique du plan de circulation mis en place fait l'objet de débats. Et certains aménagements conçus en dépit du bon sens (boulevard St Marcel) ont cristallisé les mécontentements.

Le Parti Vert a joué un rôle décisif dans la conception et la mise en oeuvre de cette politique. Hélas, au cours de la campagne, son leader parisien, Denis Baupin, a choisi la surenchère (proposition de péage sur le périph et les autoroutes d'accès à Paris) et le sectarisme (refus de participer à une majorité avec le Modem sous prétexte que ce parti serait «de droite»). Dany Cohn-Bendit, d'ordinaire mieux inspiré, en a rajouté en taxant Bertrand Delanoé d'« usurpateur » qui chercherait à s'attribuer abusivement le succès d'une politique d'environnement due, à l'en croire, à la seule action des Verts.

De son côté, le Modem a largement axé sa campagne sur le développement durable. Certes, comme le montre une utile enquête de Greenpeace, les engagements concrets de ses têtes de liste varient grandement d'un arrondissement à l'autre. Sa pétulante chef de file parisienne, Marielle de Sarnez, s'est en tout cas déclarée ouverte à une alliance avec le Parti socialiste. Une perspective que Bertrand Delanoé, partisan d'une « écologie constructive », ne semble pas écarter, même s'il a dit souhaiter que le Modem s'engage dans cette direction dès avant le 1er tour.

Voilà pourquoi je voterai
le 9 mars pour le Modem. Et cela d'autant volontiers que sa candidate dans le XIIe arrondissement, où je réside, est l'avocate et ancienne ministre Corinne Lepage, engagée depuis 30 ans dans le combat écologique.

Un bon score du Modem me semble en effet indispensable pour imposer l'idée d'une alliance PS-Modem (avec, pourquoi pas les Verts, s'ils sortent de leur intégrisme ). Et assurer que la nouvelle équipe municipale continuera à agir pour le développement durable. Grâce à une démarche fondée sur l'incitation et l'exemple, et non pas sur la culpabilisation et la punition des Parisiens tardant à adopter des comportements écologiquement responsables...

images-copie-54.jpeg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sylvain 07/03/2008 14:36

Penses-tu vraiment, cher Laurent, que les manoeuvres de Mme Lepage avant son retrait des présidentielles dont tu n'es peut-être pas au courant, suscitent le respect ?

Penses-tu que les militants de base du MODEM parisiens l'adore ?

Bref, d'accord, tu aimes les "petits pas" depuis au moins la préparation des élections présidentielelles de 1981, mais un vieux routard comme toi est-il en mesure d'affirmer, que "Corine" est plus écologiste altruiste qu' "éco-lepagiste" intéressée ?

Errare humanum est

BàT

Sylvain



em

Laurent 07/03/2008 14:49

je ne suis pas un inconditionnelde Lepage qui a assurément des défautsmais son programme (et celui du Modem Paris) me semble quand même plus sérieux que celui des Verts

christian 06/03/2008 06:21

Pouvez-vous expliquer en quoi "Paris-Plage" est une réussite écologique?
les compétences de Mme Lepage sont indéniables

Laurent 06/03/2008 08:51

vous avez raison : le bilan écologique de Paris Plage reste à faireet celui du tram est discuté...