Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2007 4 28 /06 /juin /2007 16:39
Lors du conseil interrégional des Verts le 23 juin  dernier,  le député vert Yves Cochet, d'ordinaire homme de consensus plus que de rupture, a eu le courage de mettre les pieds dans le plat en proposant une dissolution de ce parti et une refondation de l'écologie politique.  "Circulez, y'a rien à voir " : telle a été en substance la réaction de l'organisation. Le fait que ce parti soit aujourd'hui en grande partie d'élus  (qui  font  souvent, au demeurant, un excellent  travail  sur le terrain) n'est sans doute pas étrangère à  cette  réaction de défense de la "boutique"...  Cochet a lancé le débat. Reste que son idée d'un mouvement  où se retrouveraient  à  la fois les amis de Corinne Lepage et ceux de José Bové  le  ramène à son vieux travers : l'unanimisme.  En réalité, les Verts - comme le PS - doivent choisir entre l'alliance  avec l'extrême-gauche,  même relookée "alter", et celle avec le Modem de François Bayrou. A vouloir concilier tout le monde, on est sûr de ne contenter personne et de rester dans le flou ! Un tel accord devrait se faire en fonctions non pas de discussions d'appareils ou de négociations téléphoniques, mais sur la base d'une entente claire sur un programme de gouvernement. Pour l'instant, cette clarification - à la fois sur le fond et sur les alliances - n'est à l'ordre du jour ni  chez les Verts ni au PS.  Telle est pourtant aujourd'hui la seule voie vers une alternative crédible au pouvoir actuel...

« Misery » : chanson de Lennon/Mc Cartney (1963),  très représentative de la 1ère période  du meilleur groupe rock de tous les temps  (ex aequo avec le E Street band)

Partager cet article

Repost 0

commentaires