Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 11:07

Pour info, cette dépêche du 7 juin sur "France en action” dont les candidats se présentaient comme écologistes ...


PARIS (AFP) - Le député UMP, Georges Fenech, président de la commission d’enquête parlementaire sur les sectes a dénoncé jeudi auprès de l’AFP “les liens” existant entre le parti “France en action” qui présente 475 candidats aux législatives et des sectes comme la scientologie, les raéliens, Moon ou l’Ordre du temple solaire (OTS).

“Je tiens à informer l’opinion et les électeurs des liens existants entre le parti France en action qui présente des candidats dans la quasi totalité des circonscriptions françaises avec des organisations à caractère sectaire tels que l’OTS, le mouvement raélien, la scientologie, la kinésiologie, Moon et Krishna”, a déclaré le député du Rhône.

M. Fenech affirme que “France en action, dirigée par Jean-Marc Governatori, ancien chef d’entreprise, est l’émanation de plusieurs mouvements sectaires”.

Il a identifié plusieurs candidats de ce parti qui ne sont que des “faux nez de sectes”. Ainsi, à Lille, Thierry Beccourt, président de la Coordination des associations de particuliers pour la liberté de conscience représente, selon lui, la scientologie.

M. Fenech, également magistrat, souligne que “ce n’est pas la première fois que les sectes utilisent le financement des partis politiques à l’occasion des élections” rappelant la présence du Parti de la loi naturelle et du Parti ouvrier européen aux présidentielles.

Dans les Hauts-de-Seine, le président de “l’omnium des libertés”, sorte de syndicats des sectes est le candidat du parti de M. Governatori.

L’église de scientologie est représentée en Corrèze par Gérard Gascou, le mouvement raélien dans l’Aube par Lucien Maees, le mouvement Moon dans le Rhône par Mme Aline Adin-Rouveure, l’Ordre du temple solaire dans les Alpes-Maritimes par René Fiorese, assure encore le député.

Il indique que le mouvement du Graal est “représenté dans le Nord” et signale le naturopathe toulousain “M. Sauveblane”.

Pour lui, il s’agit “d’une pompe à fric et d’une manière de s’attaquer à tous ceux qui luttent contre les mouvements sectaires”.

M. Fenech “émet le voeu que la législation sur le financement des partis soit renforcée pour une plus grande transparence de l’origine et des objectifs poursuivis par ces partis liés à des mouvements sectaires”.

Les partis dont les candidats obtiennent au moins 1% des suffrages dans 50 circonscriptions recevront en moyenne 1,66 euro par voix.

Et la réponse de "La France en action"

PARIS (AFP) - Jean-Marc Governatori, président de “la France en action”, a indiqué vendredi apporter “un démenti formel aux allégations” du député UMP Georges Fenech, qui a fait état de “lien” entre son parti et différentes sectes.
Dans un communiqué, M. Governatori qualifie d’”odieux mensonges” les accusations de Georges Fenech, président de la commission d’enquête parlementaire sur les sectes.

Il affirme qu’il va “réclamer 10 millions d’euros par voie judiciaire”.

Son site
http://www.lafranceenaction.com/


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marianne NEMES 14/06/2007 19:18

Effectivement, je pense qu'il faudrait revoir le financement des partis ! Puisqu'il est clair que tout ceci n'est fait que pour récupérer de l'argent.
Ces candidats ne seront pas élus, mais la manne versée peut être intéressante .....

Laurent Samuel 14/06/2007 19:38

tout à fait d'accord !