Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 15:59

Guillaume Sainteny vient de publier un livre dans lequel il affirme que lutte contre le réchauffement climatique et protection de la nature ne vont pas forcément de pair. Voici l'analyse de ce livre par l'auteur de ce blog, mise en ligne sur le site des JNE.

Qu’on ne s’y méprenne pas : ce livre n’est en rien un pamphlet « climato-sceptique ». Guillaume Sainteny, qui enseigne le développement durable à AgroParisTech, après l’avoir enseigné à Sciences Po et à Polytechnique, et qui fut un temps membre des JNE, est l’un des meilleurs spécialistes français des politiques publiques d’environnement. Son raisonnement part d’une observation fort pertinente : sur un plan scientifique, il est difficile d’évaluer et de hiérarchiser les multiples atteintes à l’environnement planétaire. Pour Guillaume Sainteny, il ne va pas de soi que le réchauffement climatique (dont il ne nie nullement l’importance), soit plus grave que, par exemple, la perte de la biodiversité ou les pollutions de l’air et de l’eau. Or, à ses yeux, la priorité accordée aux actions contre le bouleversement climatique s’opère trop souvent au détriment d’autres urgences. Guillaume Sainteny pointe ainsi l’exemple du bonus-malus sur les voitures, qui est basé sur les émissions (présumées, comme vient de nous le mettre en évidence l’affaire Volkswagen…) de CO2, principal gaz à effet de serre, et non pas sur les rejets d’oxydes d’azote et autres particules dont l’impact négatif sur notre santé a pourtant été établi par de nombreuses études.

Au fil des pages de ce livre très documenté, Guillaume Sainteny dénonce également les impacts environnementaux négatifs de certaines énergies renouvelables, telles que l’hydro-électricité ou les éoliennes (sur ce dernier point, on ne le suivra pas forcément…). Certes, sa remise en cause du « primat » des politiques climatiques sera loin de susciter l’adhésion de tous. Mais elle a le mérite de nous rappeler que la lutte contre le bouleversement climatique ne va pas forcément de pair avec la protection de la nature.

Le climat qui cache la forêt – comment la question climatique occulte les problèmes d’environnement
Guillaume Sainteny
Éditions de l’échiquier, 272 pages, 18 € – www.ruedelechiquier.net

Partager cet article

Repost 0

commentaires