Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 16:13

Même le Premier ministre Manuel Valls, resté discrètement au dernier rang de la petite foule rassemblée au cimetière Montparnasse dans la grisaille de ce 20 novembre, avait fait le déplacement.

Lionel Jospin, venu, a-t-il précisé, en tant qu'ami du commissaire européen Pierre Moscovici, l'un de deux fils de Serge, s'est exprimé avec sa sobriété habituelle. Au cours de son intervention, l'ex Premier ministre a rappelé l'amitié de ses parents avec René Dumont, dont il a fait un peu vite l'un des trois « pères » de l'écologie politique en France avec Serge Moscovici et Edgar Morin, oubliant au passage André Gorz, sans parler d'Ellul, Charbonneau ou Grothendieck.

Dans l'assistance, on remarquait aussi la présence de Vincent Peillon, d'Harlem Désir ou encore de Marisol Touraine, venue en compagnie de son père, le sociologue Alain Touraine, qui nous a dispensé un cours magistral (dans tous les sens du terme) sur l'importance de Serge Moscovici dans la sociologie moderne.

A voir rassemblées toutes ces « huiles » socialistes, on se demandait par quel prodige leur proximité personnelle avec Serge Moscovici a pu coincider avec une indifférence quasi-totale vis-à-vis des idées qu'il défendait depuis près de 50 ans.

Si les responsables socialistes étaient nombreux au sein d'une assistance surtout composée de chercheurs, d'intellectuels et d'artistes, ce n'était pas le cas des écologistes. En particulier, les leaders d'Europe Ecologie les Verts, toujours prompts à s'afficher en public, brillaient par leur absence (pardon d'avance si certains d'entre eux étaient là sans que je les remarque, et je ne doute pas que de nombreux écolos non médiatiques étaient là...). Il est vrai que, de leur côté non plus et malgré un beau communiqué de condoléances (http://eelv.fr/2014/11/17/eelv-rend-hommage-a-serge-moscovici/), le message de Serge Moscovici n'a guère été intégré.

Avec un inébranlable optimisme, Serge Moscovici n'avait jamais cessé de croire à une convergence entre écologie et socialisme. Force est de constater que malgré ses efforts (et ceux d'autres penseurs comme Edgar Morin ou André Gorz), la plupart des socialistes n'ont toujours pas intégré l'écologie, tandis que trop de Verts ont tendance à oublier ses « fondamentaux ».

 

Alors, formons le vœu que la célébration de la mémoire de Serge Moscovici incite les uns et les autres à relire (ou lire...) les livres de cet homme qui, sans jamais se prendre au sérieux, nous a donné tant de pistes pour réenchanter le monde...

 

Additif en date du 30 novembre 2014 : on reste quand même un peu dépité de constater que la place de Serge Moscovici dans l'histoire de la pensée écologiste n'ait pas été traitée en tant que telle lors de la cérémonie et que des journaux jadis de référence comme l'Obs ou Libération aient ignoré ou escamoté son décès.

 

 

Toutes nos condoléances à la famille et aux proches de Serge Moscovici.

 

Une première version de cet article a été publiée sur le site du Sauvage.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires