Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 09:59

Hugo Verlomme est tombé dedans quand il était tout petit. Pas dans la potion magique chère à Obélix, mais dans l'océan !

 


C'est au cours de l'été 1952 qu'à l'âge de 6 mois, il s'est plongé pour la première fois dans les eaux de l'Atlantique, à Hossegor, sur la côte landaise. Après avoir passé (comme l'auteur de ces lignes) la plupart de ses vacances à Hossegor quand il était enfant et adolescent, puis bourlingué à travers mers et continents, Hugo Verlomme s'est ancré depuis une dizaine d'années à Capbreton, le port de pêche qui jouxte Hossegor.


Ecrivain, journaliste, voyageur, surfeur, défenseur des océans... Hugo Verlomme est tout cela à la fois. Cet été, malgré le beau temps, il n'a guère chômé. Son grand « challenge » du moment est le lancement du site 123 Océan, qui se définit comme le « premier site transversal consacré à l’océan, pour mieux le découvrir, le pratiquer et le protéger ».


Originalité : 123 Océan est non seulement un site d'information, mais aussi une « place de marché » où chacun peut acheter et vendre des produits et services (éthiques, responsables et écologiques bien sûr !) liés à la Grande Bleue, et un « espace solidaire » où l'on peut présenter des projets de défense de la mer. « Comme dans les eaux de la mer, tout communique dans 123ocean », insiste Hugo Verlomme.

 

Tout en se mobilisant sur ce projet international (une version anglaise du site est dans les starting-blocks), il a aussi été occupé à écrire le deuxième tome, à paraître à l'automne, de son roman Samouraï Océan (éditions Gallimard), dont le premier volume, paru en juin, totalisait déjà quelque 400 pages. Catalogué un peu vite « roman ado » par l'éditeur, cette grande saga marine pas-sionnera aussi les adultes de tous âges. Son héros, Satchi, est un justicier qui passe sa vie à défendre les océans contre la surpêche et les pollutions. En lisant ce livre, beaucoup retrouveront l'esprit de Mermère, grand roman d'Hugo Verlomme, paru en 1978, qui a marqué des générations de lecteurs (on attend impatiemment une réédition !).

 

Farouchement individualiste, rétif aux encartements (il fait cependant partie de quelques organisations comme les JNE (Association des journalistes-écrivains pour la nature et l'écologie), Hugo Verlomme n'en milite pas moins à sa manière. En juillet-août, il s'est activé pour améliorer l'information et la prise de conscience des estivants sur la pollution des plages (accrue par les pluies et orages du printemps), notamment en engageant le dialogue avec la municipalité de Capbreton.


Passionné de surf (auquel il a consacré dès 1976 Cowabunga ! Surf Saga, premier livre en français sur le sujet), Hugo Verlomme s'emploie également à sensibiliser les surfeurs (pas toujours, tant s'en faut, aussi « écolos » qu'une certaine imagerie voudrait le faire croire...) à la protection de la nature et des océans. Esprit iconoclaste, il refuse tous les « prêts-à-penser », fussent-ils écologistes. Dans un livre tonique paru en 2006, La Guerre du Pochon, il partait ainsi en guerre contre la diabolisation du sac plastique, à ses yeux parfaitement « éco-responsable ». A condition toutefois d'être dûment réutilisé et recyclé, afin de ne pas finir son « cycle de vie » au beau milieu de l'océan...

 

Cet article a été publié dans le numéro 21 de la lettre Options Futurs, que vous pouvez télécharger gratuitement en cliquant ici.

Partager cet article

Repost 0

commentaires